Cette page rassemble des informations sur chaque territoire investi dans la démarche Pass'Santé Jeunes : présentation, actualités et liste des structures d'accueil et de prise en charge des jeunes et de leur entourage
Survolez la carte pour découvrir les territoires investis dans la démarche Pass'Santé Jeunes

Grand Besançon Métropole

15, rue Mégevand
25000 Besançon

Stéphanie ANDREY PROST

Les portes du Haut-Doubs

Communauté de communes des Portes du Haut-Doubs
7 rue Denis Papin
25800 Valdahon

Julie D'INTRONE

Loue-Lison

7, rue Édouard-Bastide
Communauté de Communes Loue Lison
25290 Ornans

Julie Ruefly

Pays Doubs central

PETR 5 Rue Barbier
25110 Baume-les-Dames

T. DAYET

Pays du Haut-Doubs / Pays Horloger


La démarche PSJ sur ce territoire

Grand Besançon Métropole

Ce territoire s’engagera dès 2020 dans la démarche PSJ suite à la signature du Contrat Local de Santé.
Dans le cadre du diagnostic territorial réalisé en 2019, 3 focus groupes ont été animés par l’IREPS pour recueillir le point de vue de jeunes (primaires, collèges, lycées) sur la santé et les besoins associés. Ces temps d’échange ont permis de constater que la perception de la santé évolue à travers les âges. Alors que pour les primaires, la santé est associée à la qualité de vie (dont l’alimentation), les collégiens font davantage le lien avec les maladies tandis que les lycéens ont une approche de la santé multithématique. Quant aux personnes ressources, les primaires se tournent plutôt vers le cercle familial, les collégiens vers Internet et les lycéens vers les parents et l’infirmière scolaire.
En ce qui concerne les projets à développer, la sécurité routière est évoquée en priorité par les plus jeunes et par les collégiens. Ces derniers sont également sensibles à l’environnement aux écrans ainsi qu’au harcèlement. Enfin, chez les lycéens, ce sont davantage les stratégies de prévention qui questionnent (redites, manque d’espace de parole, approche moralisatrice).

Loue-Lison

Le territoire de Loue-Lison a signé son CLS en décembre 2019 et s’engagera donc dans la démarche PSJ dès 2020.
Sur ce territoire rural et peu dense, les moins de 20 ans représentent plus d’un quart de la population. Pour enrichir le diagnostic territorial préalable à la rédaction du CLS, un focus groupe a été animé par l’Ireps auprès d’enfants dans le cadre périscolaire. La qualité de vie, la solidarité et l’entraide semblent être des thématiques prioritaires à traiter selon eux.
Du point de vue des acteurs du territoire, la prévention à destination des jeunes est un enjeu majeur et notamment la prévention des addictions et des conduites à risques. Outre ces enjeux thématiques, le PSJ aura pour objectif plus général de valoriser l’existant, tant en termes d’acteurs que d’actions, et de favoriser la dynamique de réseau.

Pays Doubs central

Le Doubs central s’est engagé dans la démarche du PSJ en 2018. Avec le soutien méthodologique de l’Ireps, le collège de Rougemont a développé dès la rentrée 2018 un projet, intitulé  "J’apprends à me connaître, j’apprends à te connaître" , destiné à favoriser l’intégration des élèves de 6e à leur entrée dans l’établissement. Toutes les classes de 6e ont bénéficié durant trois mois d’ateliers visant à renforcer leurs compétences individuelles et leurs comportements citoyens positifs.
Au lycée de Baume les Dames, c’est l’intégration des nouveaux élèves internes qui a été travaillée en 2018, à travers des ateliers de renforcement des compétences psychosociales. Ce projet a été renouvelé en 2019. En octobre 2019, une journée départementale autour des compétences psychosociales a permis de mutualiser la dynamique engagée et de mobiliser de nouveaux acteurs.

Pays du Haut-Doubs / Pays Horloger

La démarche PSJ a débuté en 2017 dans le Pays du Haut Doubs et dans le Pays Horloger, puis elle est devenue commune aux deux territoires en 2018 suite à la signature d’un contrat local de santé (CLS) commun.
Dans le pays Horloger, un focus groupe auprès des jeunes a d’abord permis d’enrichir l’analyse des besoins et une formation sur les stratégies d’intervention en éducation pour la santé a été proposée pour partager les problématiques de santé identifiées et fédérer les différents acteurs.
Les professionnels ont souhaité dans un premier temps se concentrer sur l’intégration des outils à disposition sur le site PSJ dans leurs actions de prévention.
En 2018, une vidéo sur le stress a été réalisée par des jeunes accompagnés par la Mission locale, pour la journée départementale PSJ.
En 2019, une formation sur l’estime de soi, construite et animée en partenariat avec la Maison des adolescents, a fait naître de nouvelles idées de projets.